Les Vérités de Nicole Touati

La France financait la campagne d’Hillary Clinton

On croit rêver… Quand on pense que notre président et plusieurs états ont accusé la Russie d’ingérence dans les campagnes électorales et bien lisez un peu cela.

Que le couple Clinton a toujours été mêlé à de nombreuses et sinistres affaires n’est certes plus un secret pour personne mais cette fois-ci, il s’agit d’un véritable scandale qui concerne plusieurs gouvernements étrangers et la France.
Le New York Post a révélé que le FBI était en train d’enquêter sur des transferts d’argent très importants à faveur de la Fondation Clinton.

On savait déjà que la Fondation avait été financée à hauteur de dizaines de millions de dollars pendant quelques années, par exemple par l’Arabie soudite quand celle-ci était encore coupable de diffuser l’extrémisme et de soutenir financièrement les organisations terroristes, ce qui ne semblait pas déranger le couple, mais à présent apparaissent de nombreux pays étrangers occidentaux.

La rusée Hillary avait, bien entendu, quitté la Fondation au début de sa campagne électorale en avril 2015 mais son mari et sa fille sont restés dans le conseil d’administration. Pensait-elle peut-être échapper ainsi à la relation entre l’argent versé à la Fondation et sa campagne électorale?

Ce sera Donna Shalala, ex-secrétaire au ministère de la santé et des services sociaux sous la présidence Clinton, qui dirigera la Fondation à partir de 2015, date du départ d’Hillary ; quel heureux hasard, n’est-ce pas?

Les gouvernements étrangers seront encouragés à mener des enquêtes sur ces financements à la Fondation et l’administration de Trump entend bien presser les ambassadeurs étrangers dans ce sens.

Le gouvernement australien a déjà annoncé qu’elle arrêtera ses financements et son affiliation qui dure depuis dix ans et qui a rapporté aux Clinton la modeste somme de 25 millions de dollars.

Les documents qui ont pu être consultés par le journal reportent que la Fondation a aussi reçu des dons de dizaines et dizaines de millions de dollars de la part du Kuwait, des Pays-Bas, du Canada, de la Suède, de l’Ireland et de la Norvège. Cette dernière, à elle seule aurait versé 25 millions de dollars.

Après la défaite d’Hillary Clinton aux présidentielles, des enquêteurs français avaient bien commencé à contrôler ce flux de dizaines de millions qui ont fini dans les caisses de la Fondation mais , motus, bien sûr, certaines informations ne doivent pas être révélées. Inutile de préciser qu’il s’agit de l’argent des contribuables mais étrangement jusqu’à présent , rien n’avait filtré.

Est-ce normal que des états financent des campagnes électorales à l’étranger? Non, c’est simplement une banale affaire de corruption incroyable…merci à tous les gouvernements de gauche ….

Nicole Touati