Les Vérités de Nicole Touati

Greta Thunberg, la marionnette

La gamine souffrirait  du syndrome d’Asperger mais elle devenue en très peu de temps une star. Très étrange et je vais vous expliquer pourquoi: les autistes détestent se toruver au centre de l’attention car ils n’ont pas cette aisance qui leur permettrait d’affronter un grand public, figurez vous se trouver devant des personnes importantes et les traiter comme elle l’a fait . Les symptômes de cette maladie sont les les troubles obsessif/compulsifs, le mutisme sélectif, le trouble de l’attention et l’hyperactivité.

Selon ses mentors, elle “verrait”  le CO2 grâce à son trouble autistique! Ce mythe récemment créé de toutes pièces , récite des discours bien préparés par des coachs professionnels

Si vous parlez avec un spécialiste, il vous expliquera que les fixations des autistes sur certains sujets se soignent en détournant l’attention de ce dernier vers la vie réélle alors que dans son cas, il semble que c’est exactement le contraire qui se produit! Ses parents ont même déclaré que cette activité était une véritable thérapie… Disons plutôt qu’ils ont découvert la caverne d’Ali Baba!

Après avoir lu un article sur Greta, j’ai longuement interrogé un psychiatre spécialisé dans la maladie d’Asperger et selon sa respectable opinion,  si Greta souffrait vraiment de cette maladie,  cette obsession serait tellement violente qu’elle a aurait dû être hospitalisée illico presto.

Une manipulation immonde, voilà ce qu’est cette histoire, manoeuvrée par ses parents, des lobbyes et les toujours mêmes mondialistes et soi-disants écologistes;sinon comment une gamine inconnue aurait pu organiser des manifestations dans le monde, se présenter devant le Parlement Européen, devant l’ONU à la COP24 et au Forum de Davos? Mais de qui se moque-t-on?

Quand  j’entends des personnes autour de moi s’extasier devant cette créature monstrueuse, j’en ai la chair de poule.

Voici le parcours de la “petite”:

Le tout commence  le 20 août 2018, quand la gamine  s’installe devant le parlement suédois un vendredi après midi avec une pancarte.    Un homme  Ingmar Reintzog passe et flaire l’affaire. Il la photographie et publie les photos sur internet.

Reintzog est le propriétaire d’une société appelée “ We don’t have time” qui a été fondée en 2016 mais qui a commencé ses activités en 2017. En mai 2018, Reintzog devient le président d’une organisation appelée “ Global Good Manning” “Défi Global”,  un Think Thank qui a été fondée par Crisitina Persson, une milliardaire, communiste et ex-ministre.

Quatre jours plus tard, le livre de Greta Thunberg, mais qui en réalité a été écrit par sa mère,sort sur le marché!

Mais quelle étrange coincidence! Il est bien évident que l’idée d’installer la petite devant le Parlement est un pur coup de com de la part des parents de Greta pour faire parler du livre; en effet tous les vendredis, Greta sera présente avec sa pancarte et  aux réseaux sociaux de faire le reste, grâce à l’apport logistique des parents de Greta et de Reintzog.

En effet, Reintzog va rencontrer la mère de Greta très peu de temps après et fait nommer la gamine “conseillère” de  la fondation du Think Thank.

A partir de ce moment Reinztog va initier une opération de marketing très aggressive grâce à Facebook et aux publicités payantes  et le 26 novembre 2018, il lance un appel aux investissements à travers  sa société.

La société est en fait spécialisée en finance et  qui ne peut certes pas vanter une étique écologique puisque elle s’occupe aussi de ventes de voitures. Grâce au phénomène Greta et à son partenariat avec la Global Good Manning, qui est très engagée politiquement,  la société explose d’un seul coup.

Le 16 janvier 2019, une fondation Alliance Shapers, un réseau créé par le Forum Economique de Davos en 2011 qui prêche pour plus de mondialisme, plus d’écologie et bla bla bla… prend le relais avec Greta.

Tout s’enchaîne comme par magie; c’est l’hystérie totale! Un agenda politique de rencontres avec les grands de la planète est organisé. Bref une vraie mine d’or… Des vedettes comme Leonardo di Caprio et autres , friands de publicité la rencontrent, se font photographier à ses côtés et clament leur engagement vers l’écologie… ce qui ne les empêche pas de se déplacer en jet privé…

Etrangement, qui retrouve-t-on à ses côtés? Georges Soros qui finance l’organisation de Greta Thunberg, Barack Obama, les Clinton et la One Fondation  créée par nul autre que Bono, qui avait déjà été accusé,” à l’instar de la Fondation Clinton, d’utiliser une Association caritative pour se remplir les poches, ce dernier ayant encaissé 99% des dons. Une partie de cet argent de charité va financer l’activisme climatique.

Luisa Marie Neubaeur, presque toujours présente aux côtés de Greta fait partie de l’organisation One Foundation  qui regroupe plusieurs personnalités  comme  Bill et Melissa Gates, le milliardaire Georges Soros et père du réseau Mondial de lobbying Open Society.

Des sommes d’argent folles dépensées, des campagnes gigantesques et du show business à volonté, beaucoup y ont  trouvé leur compte, il faut dire que la crise climatique a bon dos et l’écologie, en fait, n’est qu’une source de profit énorme!

En attendant, Greta s’est retirée de l’école pour un an, que voulez vous, voyager écolo prend du temps et son agenda est bien rempli pour la joie de ses parents et de ses mentors et en attendant rien n’a changé pour la crise climatique bien entendu…

Nicole Touati