Les Vérités de Nicole Touati

Le baiser de Judas

Le pape et Ahmed al Tayeb

Que faut-il lire à travers ce message? Que faut-il comprendre de la politique du pape François et de ses déclarations?

Le chef de l’église s’exprimait ainsi le 27 août dernier, lors de la journée mondiale du migrant et du réfugié. “ Ouvrons les portes à tous les étrangers qui se présentent aux frontières de nos pays européens, sans limiter leur nombre. Ne les laissons pas loin de leurs familles, encourageons-les à faire venir près d’eux non seulement épouses et enfants mais aussi parents, frères et sœurs. Ne faisons pas de différences entre le migrant économique et le réfugié politique, entre celui qui est en situation légale et le clandestin sans papiers ; que la générosité des pays européens soit sans borne : permettons-leur d’accéder sans la moindre réserve à l’assistance sanitaire. Prenons garde de les assimiler : il convient de les intégrer en respectant leurs originalités culturelles!”

Il me semble reconnaître un vrai plat de Soros à la sauce religieuse! Mais ce n’est pas tout!

Pendant sa visite aux Emirats Le pape embrasse bien affectueusement l’imam d’Al Azhar, l’université de théologie islamiste et non pas musulmane , Ahmed al Tayeb. C’est lui qui avait interrompu le dialogue avec le Vatican en 2010 quand le pape Benoît XVI avait eu le courage de prononcer un discours de condamnation contre les persécutions de chrétiens dans le monde islamique et notamment contre les attaques des églises coptes en Egypte.

Entretemps Benoît XVI a été contraint de démissioner, probablement à cause de ses positions assez fermes et très peu “politically correct”  et la situation des chrétiens dans certains pays musulmans n’a fait qu’empirer, soit par le nombre, le genre de persécutions et les exils obligés.

Toutefois, il y a une déclaration de ce même imam, homme de foi bien entendu, qu’il ne faut surtout pas oublier.

Lors de la deuxième vague d’antifada en Israel, en 2002, l’imam dans un élan de bienveillance absolue et dans un esprit d’amour et de paix, avait déclaré: « La solution au terrorisme israélien réside dans la multiplication des attentats-suicides qui répandent la terreur dans le cœur des ennemis d’Allah.  Il va sans dire que  les Palestiniens ont le droit de faire sauter tout ce qu’ils veulent, femmes, enfants, bars, bus, tant que les victimes sont des sionistes juifs”. Bref, dit par l’imam de l’université de Al Zahar, c’est une espèce de permis de tuer!

 La petite cerise sur le gâteau: les deux hommes signé un «Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et le vivre-ensemble».

Grotesque et alarmant, n’est-ce pas?

Nicole Touati

Si vous avez aimé cet article, partagez-le!