Les Vérités de Nicole Touati

Connaissez-vous des mythomanes?

Le psychiatre et psychanaliste Alberto Eiguer a décrit la “mythomanie comme une “mystification envers les autres mais surtout envers soi-même. Le mythomane se crée un personnage fantastique et, bien sûr très valorisant, auquel il finit par y croire avec une telle convinction qu’il réussit à en convaincre son entourage”.

Je ne me souviens plus qui a écrit la phrase suivante mais elle est restée marquée dans mon esprit: “ Les mythomanes doivent croire sincèrement aux histoires qu’ils racontent et aux personnages qu’ils inventent poutr pouvoir mieux convaincre les autres. Même si ce n’est pas le cas au début, ils finissent toujours par se prendre à leur propre jeu!”

C’est une espèce de pathologie du narcissisme car le mythomane, en fait, ne supporte pas sa réalité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on ne naît pas mythomane mais on le devient. Malheureusement , même les psychothérapies n’arrivent pas à guérir ce mal car il est absolument nécessaire que ce soit la personne qui présente des symptômes névrotiques à vouloir entamer une thérapie or le mythomane préfère l’exitation du mensonge à la vie tranquille.

Il s’enferme en effet dans un monde factice ou le réél et la fiction se mélangent et ce processus va durer dans le temps et pendant très longtemps. Ce choix, presqu’inconscient lui permet d’éviter des frustrations. On peut les trouver partout, ils ne sont pas peu nombreux et vous en avez certainement autour de vous.

Ils ont besoin de leurs mensonges pour exister et pour combler leur vide existentiel, c’est leur oxygène. ILs mentent comme ils respirent, sans la moindre gêne, très sûrs d’eux et souriants. Les personnes aguérries pourront toutefois noter une espèce de subtile auto-satisfaction pendant qu’ils racontent leurs exploits.

Il y a toutefois un point à prendre en considération: ne pas confondre les mythomanes avec les vantards. Les vantards ont tendance à “imbelli la vérité” pour se rendre plus intéressants aux yeux des autres et espèrent simplement susciter l’admiration mais ce ne sont que des fantasmes pour apparaître plus attrayants. Contrairement aux mythomanes, ils sont conscients de mentir.

Sa vie n’est certes pas facile car, à chaque fois quil sera découvert, il devra briser tous les liens qu’il avait créé, se créer une nouvelle identité rocambolesque et trouver de nouvelles victimes sans compter l’extrême angoisse dont il souffrira. Cela peut dans quelques cas, l’ amener à consulter mais le seul traitement qui leur sera donné sera pharmaceutique et à peine ses angoisses s’apaiseront, il repartira de plus belle.

Aujourd’hui je vous raconterai deux cas, le premier est celui d’une de mes amies dont bien sûr je ne dévoilerai pas le nom et que je nommerai “S”.

“S” avait commencé à fréquenter un homme dont elle était tombée follement amoureuse; elle ne faisait que chanter ses louanges, le décrivait comme un être exceptionnel qui semblait à vrai dire,  trop beau pour être vrai. Il lui avait raconté qu’il était médecin, qu’il était d’une famille très riche et qu’il dédiait sa vie à aller soigner les enfants dans les pays du tiers monde ce qui expliquait ses longues absences. Il n’avait ni adresse fixe, ni numéro de téléphone où le joindre et c’était toujours lui qui appelait quand il arrivait. Depuis qu’il avait hérité de la fortune de sa famille, il s’était promis de dédicacer chaque centime à la noble cause car bien sûr, il avait engagé des dizaines de médecins et d’infirmières qui le suivaient ce qui expliquait qu’il ne l’invitait jamais dans un restaurant ni à sortir se limitant à s’installer chez elle pour quelques jours de temps en temps au retour de ses voyages. Pendant ses séjours chez “S”, il lui racontait avec une profusion inouie de détails de toutes les vies qu’il avaient sauvées depuis leur dernière rencontre. La malheureuse pendait de ses lèvres, lui mijotait de bons petits plats, le couvrait de cadeaux et lui donnait même des enveloppes d’argent pour contribuer à la noble cause.

Ce n’est qu’un an après qu’elle nous l’a enfin présenté; pendant tout le dîner, il a bien entendu accaparé l’attention de tous avec ses récits et si quelques uns d’entre nous étaient complètement subjugués par ses discours, moi, j’ai presqu’immédiatemnt ressenti un signal d’alarme qui m’avertissait qu’il y avait quelque chose chez ce type qui ne tournait pas rond. Je dois avouer que j’étais assez prévenue envers lui mais mes soupçons étaient d’un autre ordre; je pensais qu’il s’agissait d’une banale histoire d’homme marié qui racontait des balivernes à “S” pour justifier ses longues absences, son comportement et le manque total de points fermes. Quand je l’ai eu devant moi pour toute une soirée, j’ai compris qu’il s’agissait d’autre chose.

Le lendemain matin, “S” vient me rendre visite, toute excitée afin de savoir ce que je pensais de sa 7éme merveille; avec ma franchise habituelle, je lui ai simplement dit que je ne croyais pas à une seule parole de ce qu’il racontait et qu’il serait opportun de tirer cela au clair avec lui. Je passerai sur les détails de la réaction de “S” mais désormais le doute s’était installé et, quelques temps après, elle l’a affronté. Le mythomane, car il s’agissait bien de cela, n’a pas perdu pied et devant son insistance, lui a avoué avec un calme incroyable, qu’il était obligé de mentir car en réalité, il était…. agent secret! Il se rendait bien dans tous les pays qu’il lui avait indiqué sous couverture de médecin afin de piéger les méchants!!!!

Inutile de vous parler du grand fou-rire qui s’est emparé de moi sous les yeux ahuris  de “S” qui croyait à cette version. A l’époque, je dirigeais una agence d’investigation et j’ai donc décidé de mener une enquête sur le type en question. L’”espion” en réalité vivait avec sa maman qui était concierge dans un immeuble et faisait de temps en temps des petits travaux pour les habitants du quartier. Pendant l’enquête de voisinnage, j’ai appris qu’il était surnommé “l’acteur” car il racontait des histoires rocambolesques à tout le monde, inventant des voyages incroyables qui probablement se passaient quand il était chez “ S” ou d’autres victimes.

Bon, j’avertis les amis et nous nous présentons chez “S” pour lui remettre le dossier. La malheureuse n’arrivait pas à y croire et, malgré nos conseils de s’éloigner simplement de lui, elle a insisté pour le mettre aux pieds du mur dès leur prochain rendez-vous. Par précaution, nous étions présents dans une voiture à côté du lieu de rendez-vous. Quand il a ouvert le dossier qu’elle lui a remis sans une parole, il s’est transformé en une espèce de bête sauvage, le visage complètement défiguré et a commencé d’abord par hurler et ensuite l’a prise par le cou. Heureusement que nous étions là pour la défendre car je n’ose même pas penser à ce qui aurait pu se passer ce soir-là.

Je crois que “S” m’en a voulue pour avoir détruit son rêve, ce n’est que quelques années plus tard qu’elle m’a remerciée.

Il existe bien sûr plusieurs niveaux de mythomanie, plus ou moins dangereuses mais il paraît qu’il n’y ait aucun spécialiste qui soit  en mesure d’évaluer le degré de lucidité du mythomane. Si vous avez lu “l’Adversaire” de E.Carrère, vous pouvez vous rendre compte jusqu’où peut porter la mythomanie. Le livre retrace le parcours de Jean Claude Romand, une ex-étudaint en médecine qui n’a jamais été diplomé et qui racontait à sa famille qu’il travaillait pour l’ìOMS- Orgabisation Mondiale de la Santé, qu’il avait pour ami Bernard Kouchner et ira même jusqu’à s’inventer un cancer, qui sera soigné par le professeur Schwartzenberg. Sa famille y a cru pendant 18 ans mais quand cette dernière apprend la vérité, Romand tuera sa femme, ses enfant set ses parents et tentera de se suicider pour ne pas devoir affronter la réalité!

Il y a un autre cas duquel je tiens à vous parler car il se déroule sur le réseau social Linkedin. Un ami “R” cherchait une opportunité de travail sur le réseau et il tombe sur un soi-disant grand homme d’affaires, propriétaire de plusieurs chaînes de magasin et de restaurants et descendant d’une famille riche.  Les intêrets semblent communs et les deux commencent à échanger, d’abord par mails ensuite par téléphone. Les rapports deviennent de plus en plus fréquents jusqu’au jour où “R” convaincu d’avoir trouvé un ami, lui confie que sa situation commence à devenir très précaire et qu’il lui est urgent de trouver un emploi à bref terme. “ Qu’à cela ne tienne , lui répond l’autre, je vais t’aider! D’abord de combien as-tu besoin pour sortir de ton impasse économique? 30.000 euros? Tu penses bien, pour moi ce ne sont que des centimes, je vais t’envoyer un virement et pour le travail, ne t’inquiètes pas, j’ai besoin d’un bras droit pour diriger mes affaire set vu que tu as toutes les compétences nécessaires, je vais t’engager !”

“R” n’en croit pas ses oreilles surtout que l’autre lui propose un salaire de 50.000 euros mensuels plus une voiture de fonction et de luxe, s’il vous plaît, une Maserati qu’il n’utilise jamais! “R”  cesse donc de chercher du travail et l’autre ira même jusqu’à lui envoyer un fac-simile de contrat dont ils discutent les clauses. Le petit jeu va durer plus de trois mois pendant lesquels les différents rendez-vous n’auront jamais lieu, toujours annullés pour des motifs très importants comme aller signer des contrats milliardaires à droite et à gauche, acheter une nouvelle chaîne de restaurants et autres énormités  de ce genre. Bien entendu aucun virement n’a été fait, aucun contrat n’a été signé et “R” n’a jamais rencontré son interlocuteur!

Je tiens à préciser que “R” est une personne brillante et intelligente mais il y a cru ou avait simplement besoin d’y croire. Je n’étais pas au courant de la situation quand “R” m’appelle un jour pour me demander ce que je savais sur cet homme vu qu’il faisait partie de mes contacts et je lui dis  tout simplement que je pense que c’était simplement  un mythomane.

En effet, le sujet m’avait contactée pour me proposer d’aller donner des conférences, pendant lesquelles il m’aurait présenté des ministres allant même jusqu’à me proposer de créer une association internationale de dimensions méga-galactiques avec même une chaîne de télévision privée pour diffuser notre travail. Il avait ajouté que ayant hérité tout récemment, il avait l’intention, vu qu’il n’avait aucun besoin d’argent, de dédicacer l’argent de son héritage à cette association. J’ai tout de suite compris que le type avait quelques soucis et ai laissé tomber; il a simplement disparu et grand bien m’en fasse! Pour “R”, la situation était bien différente car à cause de ce type, il s’est enfoncé de plus en plus dans une situation déjà difficile et avec des conséquences assez graves. “R” m’a envoyé une bonne partie des échanges de correspondance qu’ils ont entretenus jusqu’à la fin et cela a été simplement hallucinant de lire les réactions violentes quand le sujet s’est senti découvert!

Que faire quand vous vous rendez compte d’avoir à faire avec un mythomane? Il n’y a qu’une seule solution: FUIR!!!!!

N’essayez pas d’utiliser la logique ou le raisonnement, il ne peut pas vous suivre!

N’essayez surtout pas le le coincer et le mettre devant la réalité , il peut devenir dangereux!

N’essayez pas non plus de le suivre dans ses mensonges, cela contribuira à le laisser enfermé dans son monde imaginaire!

N’essayez pas de le dénoncer pour le forcer à accepter la réalité car cela ne servira absolument à rien!

Et si vous avez été sa victime, faîtes-vous aider par un psy, vous en avez certainement besoin pour surmonter le choc…..

Nicole Touati

Si cer article vous a plu, Partagez –le!

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *