Les Vérités de Nicole Touati

Les hommes qui crient ….

 

En akkadien, une langue sémitique qui a été parlée du IIIème au IIème milléniaire Av.J.C, le cri correspondait à “nabu” . C’est pour ce motif que les juifs ont appelé les prophètes “nabi ou navi” et la signification est “ les hommes qui crient”.

Contrairement à ce que l’on peut croire, les prophètes ne prédisaient pas l’avenir grâce à des dons divins ou à des messages envoyés par Dieu. C’étaient simplement des analystes très doués qui avaient la capacité d’observer les phénomènes de société et de “prévoir” les conséquences qui en seraient dérivées. Ils réagissaient aussi aux injustices des pouvoirs en place qu’ils dénonçaient ce qui souvent leur coûtait la vie.

Et oui, car il est dangeureux de crier, même aujourd’hui et je dirais même, plus dangereux encore aujourd’hui.

Au temps des prophètes, l’ennemi était le pouvoir mais il suffisait de s’éloigner pour s’en sortir, c’est propablement l’un des motifs pour lesquels les prophètes étaient errants tandis qu’aujourd’hui, l’ennemi est partout et les “crieurs” peuvent être rejoints n’importe où dans le monde grâce au progrès technologique.

Je disais, “l’ennemi est partout”, très présent sur les réseaux sociaux qui sont devenus un outil de propagande, au coeur des associations anti-racisme, au coeur des ONG qui sous couvert de prétendu humanitarisme, en fait participent à la destruction de notre culture et de notre histoire, au coeur même de la justice, terme qui pour moi a toujours commencé par une majuscule mais que, depuis un certain temps, j’écris avec une minuscule car je n’y crois presque plus, au coeur de gouvernements dirigés par de petits misérables tout occupés par leurs magouilles politiques et le clientélisme, au coeur de l’U.E, cette organisation que je renie alors que j’étais une européiste convaincue, au coeur de l’ONU, au coeur de l’UNESCO….

Il y a un autre ennemi inconscient que je considére redoutable: les idiots! Ces petites gens, non pas pour des conditions modestes mais pour une pauvreté mentale, toujours prêts à avaler n’importe quoi , qui subissent de véritables “brainwashing” savamment orchestrés.

Le brainwashing est ce phénomène d’endoctrinement pour l’asservissement des masses à travers la manipulation de l’inconscient d’une minorité agissante d’une masse populaire afin qu’elle prenne une direction donnée pour que l’ensemble de la masse prenne la même direction.

C’est d’ailleurs ce que l’on a pu constater avec le communisme, le facisme et le nazisme qui en sont des exemples parfaits.

Si tel ou tel politicien, tel ou tel journaliste ou tel ou tel opinion maker transmettent le même message, ce message deviendra vérité. Avec une totale incapacité de discernement et de projection vers l’avenir et au détriment de leurs enfants, vous les entendrez au bar, pendant les dîners ou dans les salons déclamer des tas de conneries et de théories d’une pensée unique et contrôlée.

L’ennemi, c’est aussi les donneurs de leçons qui parlent au nom d’une morale dont ils détiendraient les secrets. Je me suis toujours méfiée des des “belles âmes” qui acceptent la violence, la justifient par des excuses de nature familiale, psychologique, économique ou sociologiques jusqu’à en faire un “mea culpa mea maxima culpa” répugnant en s’attribuissant des responsabilités inexistantes. J’ai un seul message pour eux: “ Si vous êtes masochistes, allez donc vous faire soigner!”

Les prophètes. Image reprise sur le site www.hozana.org

Il y a des crieurs certes, dont je fais bien orgueilleusement partie, mais ils sont bien rares. Dire ou crier la vérité dérange!

Moi, je ne peux pas faire autrement; je défends l’idée de la Justice, la vraie, à laquelle je crois fermement et j’utilise la liberté de paroles et de conscience pour crier. Je ne peux oublier les paroles de l’historien juif et résistant, Marc Bloch, qui devant le peloton d’exécution nazi criait: “ Vive les prophètes d’Israel, vive la France!”

Je reçois des centaines de mails de personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux mais qui ne participent jamais aux échanges sur mes posts et qui ne font jamais un commentaire sur mes articles; savez-vous ce qu’ils m’écrivent? Ils me remercient, me font un tas de compliments pour “mon courage”, me soutiennent et me demandent de continuer mais ils avouent aussi ne pas pouvoir intervenir publiquement car cela nuirait à leurs carrières. Je comprends très bien leurs choix car dire ce que l’on pense aujourd’hui peut vous coûter cher professionnellement mais cela dépend aussi du genre de poste que l’on occupe.

On “m’avertit” souvent que mes écrits et mes opinions portent préjudice à mes affaires; j’ai dû certainement perdre des affaires dans ma vie à cause de ma “grande gueule”  mais je ne le regrette pas. Merci de vous inquiéter pour moi mais mes affaires se portent très bien car sur l’autre plat de la balance, il y a aussi des clients qui approuvent mes positions.

Car Gustav Jung parlait d’un inconscient collectif: “ Les instincts et les archétypes constituent l’ensemble de l’inconscient collectif. Je l’appelle collectif parce que, au contraire d el’inconscient personnel, il n’est pas fait de contenus individuels plus ou moins inique ne se reproduisant pas, mais de contenus universels et qui apparaissent régulièrement”.

Moi je rêverais d’une conscience collective…

Dans la Bible , il est écrit: “ Celui qui fuit devant la peur tombe dans la fosse”  

Nicole Touati

Si vous avez aimé cet article, partagez-le!

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *