Les Vérités de Nicole Touati

J’ai rencontré deux vrais français, Tijani et Lyes…

Image reprise sur Pinterest.fr

Je les avais tout de suite remarqués tandis qu’ils traversaient les salons de l’hôtel. Différents des clients habituels de ce palace, fréquenté essentiellement de touristes européens et russes d’âge moyen et pendant les week-ends, par des riches familles locales, ces deux jeunes gens ont attiré mon attention.

Leur manière discrète de se déplacer, leur comportement, leur éducation m’ont plu immédiatement; rien à voir avec les hordes  de jeunes bruyants et chahuteurs qui hantent nos rues ou qui fréquentent les lieux publics avec ce “sans-gêne” mêlé d’arrogance.

J’ai donc échangé quelques mots avec eux et de là est née une grande sympathie et une amitié, malgré la très grande différence d’âge qui nous sépare, il sont tous les deux un plus de vingt ans. Nous sommes devenus pratiquement inséparables pendant tout le séjour ce qui m’a extrêment touchée par ailleurs.

Dotés d’une éducation sans pareille, Tijani et Lyes , tous deux musulmans français de troisième  génération, ont cette merveilleuse qualité qui est la sensibilité . Leurs attentions et regards vers les autres les rendent vraiment touchants. Lyes est un peu plus réservé alors que Tijani est plus expansif et plein de joie de vivre.

Pendant nos longues conversations, il émergeait d’eux un sentiment magnifique, leur amour pour la France. Petits-fils, tous les deux d’immigrants algériens venus dans les années soixante travailler en France, ils me racontent que soient leurs grands parents, des vrais chibanis comme je les adore,  que leurs parents ont toujours été reconnaissants envers ce pays pour leur avoir donné l’opportunité d’avancer. Tijani et Lyes sont liés à leur religion, pratiquent la religion musulmane mais même si ils n’ont pas une seule goutte de sang français, la France coule dans leurs veines!

Soucieux de leur avenir, surtout professionel, à aucun moment on ne peut noter la moindre forme de victimisme, bien au contraire. Lyes travaille en intérimaire pour un institut banquaire et espére y rester de manière définitive car il aime le travail qu’il y développe; quant à Tijane, il est déjà responsable d’équipe dans un supermarché et son rêve est de devenir directeur de filiale.

Je sais reconnaître les talents et ces deux-là en ont à revendre…

Je leur pose un tas de questions ausquelles ils répondent sans aucune difficulté… Ce ne sera qu’à mon retour que j’ai décidé d’écrire cet article.

Lyes a maintenu la double nationalité, il aime les coutumes liées à ses origines, va souvent en Algérie  mais ne veut pas renoncer à sa vie en France, qu’il aime. Il me raconte le désespoir des jeunes restés au pays qui ne voient aucun avenir possible et qui bien sûr rêvent tous de venir en France.

Tijani, quant à lui, a opté pour la seule nationalité française et n’en veut aucune autre. Pour lui, toute occasion de crier “Vive la France” est bonne comme par exemple quand des clients français gagnent une partie organisée par les animateurs de l’hôtel et le voilà qui part avec son “Vive la France”, avec les bras levés, les yeux qui pétillent et plein d’orgueil.

Ils vivent à Marseille dans un “quartier chaud” mais n’ont jamais été contaminés par les pratiques des jeunes voyous qu’ils voient d’ailleurs de très mauvais oeil. Ils me racontent comment les habitants du quartier vivent dans la peur et qu’ils doivent assumer un profil bas pour ne pas se faire remarquer.

A ma question: Que pensez-vous de ces jeunes algériens qui brandissent le drapeau algérien à n’importe quelle occasion? Leur réponse est claire: “ Ce sont des idiots qui cherchent à attirer l’attention pour se faire voir et provoquer!”

Bien sûr, j’entame le discours sur la délinquance et le terrorisme et sur ce point, avec un recul extraordinaire pour leur âge, leur opinion est unanime: durcir les lois, expulser les djihadistes et les délinquants récidivistes dans leurs pays d’origine au troisième délit qu’ils commettent et ils ne comprennent pas pourquoi le gouvernement n’intervient pas.

Selon eux, on peut donner une chance ou deux mais pas plus. A aucun moment, ils n’ont justifié les dérives par des problèmes sociaux ou communautaire ou autre bêtise de ce genre qui sont généralement brandies quand on parle de ces sujets.

Certes, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que si nos politiciens étaient aussi perspicaces et intelligents que Lyes et Tijane , nous aurions peut-être moins de soucis en France.

Je tenais à apporter ce témoignage, Lyes et Tijane sont la preuve vivante que l’on peut être musulman, que l’on peut vivre dans une cité et que l’on peut se sentir français et suivre le droit chemin. Je suis certaine que le secret de cette réussite se trouve dans l’éducation des parents et bien sûr; je tiens à féliciter les parents de Lyes et de Tijane pour l’excellent travail pédagogique et éducatif qu’il sont fait.

Voilà, je tenais à en parler et j’en profite pour saluer mes deux amis auxquels je souhaite la meilleure réussite.

Nicole Touati

Si vous avez aimé cet article, Partagez-le!

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *