Les Vérités de Nicole Touati

Fight back and Win!

  Photo: Le Monde

Réplique et Gagne! C’est l’autobiographie de celle qui est devenue la terreur des violeurs et des harceleurs américains. Elle, c’est Gloria Allred, 76 ans, reine des tribunaux, avocat à Los Angeles, spécialisée en droits civils et discriminations.

On ne parle que des victimes et des accusés, les réseaux sociaux s’affollent mais derrière tout cela, il y a Gloria qui est bien déterminée à défendre ses assistées et à gagner.

Elle est l’épaule matérielle et légale sur laquelle s’appuient les femmes qui ont rompu le silence sur les abus sexuels dans le monde du cinéma. Elle se présente aux côtés des accusatrices, les invitent à faire leurs déclarations sur les abus subis, les soutient par le regard puis elle s’empare du micro et fait trembler les VIP ou les puissants visés.

Le dernier de la liste, c’est Harvey Weinstein mais avant lui, il y a eu Bill Cosby, Tiger Woods, O.J Simpson et Michael Jackson.

Ce n’est pas un hasard si l’actrice norvégienne Natassia Malthe et l’ex-assistante de production Mimi Haleyi l’ont choisie et elle était avec elles quand elles ont raconté pendant une conférence de presse, il y a quelques jours, les violences sexuelles dont elles ont été victimes. Malthe et Haley sont les dernières  d’une série de plus de cinquante femmes qui accusent Weinstein.

Gloria n’a peur ni du pouvoir ni de la notoriété des accusés, d’ailleurs c’est bien ce milieu qu’elle a attaqué quand elle a créé,  il y a quarante ans,   le cabinet Allred, Maroko & Goldberg avant de devenir “ l’Attorney “ des Etats Unis, l’avocat que ses collègues ont choisi comme parmi les meilleurs du pays et que l’hebdomadaire Times a cité parmi les plus efficaces en thème de droits de la famille et les causes des femmes.

Aux victimes, elle dit: “ A ceux ou celles qui sont traités comme un citoyen de deuxième classe ou comme un objet sexuel, je dis “ Basta”. Vous ne devez plus tolérer des choses de ce genre plus d’un jour ou plus d’une minute!”

Il faut dire que le sacrifice, l’autodiscipline et le courage sont les qualités qui lui ont garanti le succès  mais plus que tout, c’est son histoire personnelle qui lui a permis cette montée fulgurante. Dans son livre, elle raconte comment les discriminations et les abus qu’elle a subi elle même en ont fait sa raison de vie.

Son histoire est difficile: fille de parents d’origine modeste et  sans instruction supérieure, Gloria est d’abord divorcée, ensuite fille mère et pendant un voyage au Mexique, à dix neuf ans,  elle est violée par un médecin sous la menace d’une arme. Elle restera enceinte de ce viol et fera recours à un avortement illégal pendant lequel elle risquera de mourir à cause d’une hémorragie. Elle ne racontera rien à personne par peur de ne pas être crue.

Elle poursuivra ses études, se transférera à Los Angeles et deviendra la voix des victimes d’abus sexuels. C’est elle qui a soutenu l’ex-Spice Girl Mélanie Browen quand Eddie Murphy ne reconnaissait pas être le père de la petite de Mélanie. Un test ADN l’a obligé à en reconnaître la paternité.

C’est elle qui défendra trente trois des femmes qui accusaient  l’acteur Bill Cosby et Rachel Uchitel, l’une des femmes du scandale Tiger Woods. Ce dernier sera obligé de signer un accord millionnaire.

Actuellement, elle soutient aussi une troisième femme, connue seulement sous le nom de Robin,  qui est sortie de l’ombre pour accuser le réalisateur Roman Polanski d’agression sexuelle lorsqu’elle était mineure, alors que le réalisateur est encore poursuivi pour avoir violé une adolescente il y a 40 ans.

Elle a aussi défendu un des garçons de treize ans qui a soulevé le scandale pédophile autour de Michael Jackson. Un de ses procès célèbres fut celui de Bill Clinton, quand il était gouverneur de l’Arkansas, et qui fut accusé par son assistante Paula Jones de harcèlement sexuel mais le tribunal établit qu’il n’y eut pas de violence sexuelle.

Au sujet de Weinstein, elle dit: “ Weinstein n’est ni le début ni la fin des abus à Hollywood. Préparez-vous à de nouveaux scandales mais ce cas est un point de non-retour car beaucoup de femmes ont compris qu’il ne faut plus se taire.”

Il est vrai que c’est une première du genre; après l’accusation contre Weinstein, on a assisté à un phénomène social incroyable: une boule de neige qui a créé une avalanche monstrueuse. De tous les côtés, des femmes semblent se réveiller et prendre force, des scandales éclatent partout, même le ministre de la défense britannique démissionne pour des révélations d’abus qui secouent la classe politique britannique et  Michael Fallon a reconnu avoir eu des comportements déplacés par le passé.

Cette affaire aurait-elle été la goutte qui a fait débordé le vase? Il est clair que la solitude qui entoure la femme qui a été abusée est simplement effrayante, sans compter la honte, le sens de culpabilité et surtout la peur de ne pas être crue car, je voudrais le rappeler, il n’y a jamais de témoins dans les affaires d’abus et ceux qui savent taisent! Je pourrais citer un grand nombre de cas que j’ai connus pour lesquels même la propre mère de la victime mettait en doute sa confession. Ces cas sont très courants dans les violences sexuelles incestueuses.

On dit que l’union fait la force et c’est probablement cette sensation de ne plus être seule qui aide et aidera les femmes à dénoncer leur bourreau, que Justice soit faite!

Nicole Touati

Si vous avez aimé cet article, Partagez-le!

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *