Les Vérités de Nicole Touati

La manipulation des masses ou l’astroturfing

Vous croyez être maître de vos opinions? Pour la majeure partie d’entre vous , cela est totalement faux! En lisant cet article, vous comprendrez que beaucoup de citoyens ne sont que des marionnettes dirigées par des pouvoirs.

L’astroturfing est une technique qui consiste à créer la simulation d’un mouvement spontané ou populaire à des fins d’ordre politique ou économique afin de fabriquer une opinion. Elle vise à donner la sensation d’un sentiment majoritaire pour justifier une prise de position ou une opinion.

Les nouvelles techniques de l’information et de la communication, tout comme la globalisation, ont le pouvoir de créer une influence sur les masses.

Pendant les dernières décennies, les communications publiques se sont développées de manière importante et de différentes stratégies de communication ont été créées. Ce nouveau contexte influence le lobbying, la communication gouvernementale, la communication médiatique et les  relations publiques. Cet ensemble est ce que l’on appelle l’astroturfing.

Quelle est la particularité de cette technique? La source de l’information est cachée et semble être d’origine citoyenne.

Pourquoi ce nom? Le sénateur américain Bentsen a utilisé ce terme pour la première fois en 1986 pour indiquer sa campagne de communication. En fait, l’astroturf est un gazon synthétique pour les terrains de sport qui imite parfaitement le gazon naturel ; Bentsen fait donc la différence entre les efforts des citoyens ( les grassroots- gazon naturel) et les efforts des entreprises privées qui prétendent venir des citoyens (gazon synthétique) .

L’importance de la campagne de communication, sa structuration et l’orchestration professionnelle ont mis en alerte son esprit critique et il se rend compte que c’est un phénomène qui va se développer très rapidement.

Référence « Playing on astroturf », The National Journal, 19 avril 1986, p. 923.

Comment on réalise cette technique? On utilise tous les moyens de communication: site web, blog, documents imprimés , création d’un faux groupe d’intérêts, demandes de soutien à une cause, lettres à l’éditeur etc…  qui laissent entendre qu’ils sont d’origine citoyenne et qu’ils défendent les intérêts des citoyens.

En réalité, c’est l’oeuvre d’une source qui reste complètement secrète; l’astroturfing se fond complètement dans toutes les stratégies des communications quotidiennes qui circulent dans l’espace public et c’est bien sûr une fausse représentation.

On pourrait penser que c’est une forme de propagande mais malgré quelques points communs , ils sont différents.

L’astroturfing véhicule des messages sous le masque d’une identité ou d’une opinion citoyenne alors que la propagande est le message d’un parti politique, d’un organisme ou d’un groupe.

La propagande du IIIème Reich n’était pas cachée sous une identité citoyenne mais émergeait bel et bien du régime nazi.

L’astroturfing par contre est présent quand le parti politique, l’organisme ou le groupe se cache et organise une campagne d’influence qui semble provenir de l’opinion du peuple.

Ce que vous devez savoir est que cette technique est enseignée dans toutes les écoles et les facultés de sciences politiques et est largement utilisée pour influencer les résultats électoraux.

Ce ne sera qu’en 1995 que les chercheurs vont développer le concept de Bentsen mais la littérature à ce sujet est assez rare.

Je peux vous citer par exemple, Austin en 2002 qui présume qu’un groupe “astroturf” peut influencer une décision des membres d’un  gouvernement qui croiraient à un réel mouvement citoyen. Sans aucun doute, les mouvements citoyens aux USA pendant les années 60, qui s’opposaient à la guerre du Vietnam et pour la protection des droits civils, ont prouvé que la classe politique peut être influencée par les opinions des masses.

La mise en œuvre des stratégies “astroturfs” est donc  donc une réaction à la démonstration, non seulement de la crédibilité de l’identité citoyenne, mais à celle de son pouvoir d’influence sur les différents acteurs de la société.

Lyon et Maxwell en 2004 sont d’accord sur cette théorie et retiennent même  positif le retour sur le choix de l’astroturfing comme stratégie de lobbying. En 2007, Klotz considère que le Web et les outils informatiques, listes d’envoi, courriels, newsletters  permettent aux communications astroturfs de s’infiltrer dans la vie des citoyens et des journalistes pour  influencer leurs prises de décision. Beder en 2005 et Barker en 2006 considèrent que l’astroturfing est un nouveau phénomène social.

L’avantage de procéder à de l’astroturfing est celui de gagner la crédibilité et la sympathie accordées d’emblée aux revendications exprimées par des citoyens. Bien sûr, ces opinions seront reçues avec beaucoup moins de méfiance que celles des partis politiques ou des groupes d’intérêt. Les “autres” citoyens ont la sensation qu’ils défendent des intérêts nobles pour le bien commun et les intérêts généraux.

En politique, bien sûr, ce ne sera pas le parti qui s’occupera de la campagne d’astroturfing. Il déléguera bien sûr la tache à des intermédiaires qui sont des consultants, des sociétés de relations publiques, de lobby ou de marketing qui mettront aussi en oeuvre leur talent dans les médias sociaux ou dans des blogs. Ils s’exprimeront en leur propre nom sans jamais révéler bien sûr le nom ou l’existence même leur client; ils peuvent aussi trouver des intellectuels qui écrivent des lettres ouvertes dans les médias pour défendre des prises de position ou qui donnent des interviews dans ce sens. Il s’agit donc d’une sorte de propagande qui a pour but de donner l’impression qu’il s’agit d’un comportement spontané ou d’une opinion populaire en masquant son caractère commandé, composé de “Fake”, manipulations et réseaux sociaux! L’influence des forums et  la viralité des réseaux comme Face book et Twitter offrent bien entendu des possibilités infinies!

En une seule phrase:  une stratégie de communication usurpant l’identité citoyenne dans l’espace public.

Un exemple lampant a été celui des Printemps Arabes en Tunisie et en Egypte; ces révoltes  qui avaient été organisées par les islamistes sont apparues comme des mouvements citoyens et ont été créées par le système de l’astroturfing! Tout le monde se souvient, je pense du rôle qu’ont eu les réseaux sociaux pendant ces révolutions.

Nicole Touati

Si vous avez aimé cet article, Partagez-le!

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *