Les Vérités de Nicole Touati

A-t-il droit à une défense de luxe?

Grande nouvelle: Salah Abdeslam a été ramené en France!

Retour sous grand secret annoncé seulement après quelques heures, le salaud a eu droit à une escorte de haut niveau , des gendarmes d’élite du GIGN et rentrée en hélicoptère.

Tout a bien été organisé, surtout sa défense car il a droit à une équipe de ténors du barreau. Il sera défendu en France par l’avocat Frank Berton et un autre avocat français ( quel zèle! ) en collaboration avec l’avocat belge Sven Mary.

Déjà, le 22 avril Frank Berton et Sven Mary ont rencontré Salah Abdeslam pendant plus de deux heures à la prison de Beveren.

Accompagné par Me Berton, Salah Abdeslam a été reçu par le juge antiterroriste mais il lui a répondu qu’il aurait parlé “ ultérieurement” mais qu’aujourd’hui il préférait “garder le silence parce qu’il “ était fatigué par son transfert! “ Je crois rêver… pour lui donner le temps de se remettre de sa fatigue, l’interrogation aura lieu le 20 mai.

Mais qui sont ces avocats?

Sven Mary: surnommé l’avocat des crapules, il est très médiatisé lui aussi et a l’habitude de choisir des cas “difficiles” parce que plus retentissants! D’ailleurs,  je crois bien qu’il a été le seul à se proposer pour défendre Salah Abdeslam ce qu’il lui a causé non peu de problèmes car quelques belges n’ont pas semblé apprécier cette décision après les attentats de Bruxelles. Menacé, il a dû même fermer son cabinet pour quelque temps. C’est étrange, lui aussi, a fait appel de ne pas faire d’amalgame, la parole magique des hypocrites, car lui, n’entend pas défrendre le djihadisme mais l’homme!

A peine nommé, il annonce la couleur: il se déclare “écoeuré” par “l’arbitraire et l’abus de pouvoir” déployés par la Belgique dans la traque de Abdeslam et annonce qu’il entend porter plainte contre le procureur de Paris pour “violation du secret de l’instruction”. Ce qu’il ne savait pas et il aurait mieux fait de s’en informer avant est que l’article 11 du Code de Procédure Pénale en France prévoit qu’un procureur de se soustraire au secret de l’instruction dans certaines situations en rendant public “des éléments objectifs tirés de la procédure “

Il avait aussi défendu le salafiste de Sharia4Belgium, Fouad Belkacem, Marc Lelièvre, un complice de Marc Dutroux, et de plusieurs acteurs du grand banditisme belge.

Frank Berton? Dix ans après s’être installé, en 1999, il commence à s’occuper de gros dossiers comme celui de la défense des islamistes du GIA pour les attentats de Paris en 1995. Encore inconnu du grand public jusqu’en 2000, il se fait connaître médiatiquement lors du procès de l’affaire Outreau et il continue sur cette flilière médiatique.

En 2008, il défend Florence Cassez, condamnée au Mexique à 96 ans de prison pour quatre enlèvements, association de malfaiteurs, possession d’armes et de munitions. En 2015, il assume la défense de Francis Henrion, ancien chargé des relations publiques de l’hôtel Carlton.

Quelques mois plus tard, il devient l’avocat de Dominique Cottrez, mère infanticide dans l’affaire de Villers-au-Tertre. Il demande aux jurés de faire preuve d’« humanité » à son égard!

Il ne perd pas de temps, cela ne fait même pas 24 heures que Abdeslam est rentré que ce soir, il sera déjà l’invité du journal de 20 heures, rien de moins! Ce pénaliste de Lille sera interrogé par David Pujadas pour nous faire la grâce de nous expliquer les raisons qui l’ont poussé à accepter de représenter Abdeslam et la ligne de défense qu’il entend adopter. Il a déjà annoncé qu’il entendait garantir un procès juste à Abdeslam et qu’il ferait de son mieux pour qu’il soit condamné “ pour ce qu’il avait commis et non pour ce qu’il n’avait pas commis “.

Ce n’est certainement le premier cas,: il y a eu aussi l’affaire d’ Ahmed Ghlam, soupçonné d’avoir assassiné Aurélie Châtelain et d’avoir tenté de commettre des attentats de grande envergure dans des églises du Val de Marne; dans sa chambre d’étudiant et près de sa voiture, la police avait découvert un vrai dépôt, quatre kalachnikovs, un pistolet, un revolver, des gilets pare-balles et des gilets multipoches, des munitions et des documents manuscrits avec des cibles potentielles. Ghlam avait chez lui des documents sur les «organisations terroristes al-Qaïda et État islamique», qu’il était en contact avec une autre personne qui se trouve en Syrie. Il est défendu par trois ténors du barreau, dont deux bâtonniers Gilles-Jean Portejoie, Christian Benoit et Matthieu De Vallois. Je dis bien trois pas un seul!

Je me demande, et je ne crois pas être la seule, qui les paie ces avocats, j’imagine mal que ces petites frappes aient les moyens de s’offrir des défenses de ce niveau.

Que tous ces avocats soient simplement à la poursuite de célébrité ?

Cela me rappelle un certain avocat, Jacques Vergès, un autre de la même matière, avec ses procès scandaleux qui avait aussi plaidé pour Klaus Barbie, sans compter tous les autres, sans aucun état d’âme.

Il est vrai que tout chacun a droit à la défense et que si aucun avocat ne veut assumer leur défense, un avocat d’office qui est pris en charge par l’aide juridique si le client ne peut pas payer les honoraires est nommé. Je crois que cela soit plus que suffisant!

Nicole Touati

 

 

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *